BRUXELLES, 20 mars 2020 – Build Europe, la principale Association pan-européenne représentant les promoteurs, constructeurs et aménageurs en Europe, soutient avec force les actions entreprises par la Commission européenne, notamment en appelant les gouvernements des Etats membres à mettre en place des mesures ciblées pour protéger les citoyens européens et les secteurs menacés par la crise actuelle liée au COVID-19.

Cette crise affecte tous les pays en Europe et va avoir un impact fondamental sur les économies nationales, les entreprises et les citoyens sur le court, moyen et long terme. Plusieurs pays européens ont déjà adopté des mesures de confinement qui limitent sévèrement la libre circulation des personnes et établissent des règles strictes pour les interactions sociales telles que des mesures de distanciation.

Le Président de Build Europe, Marc Pigeon, déclare : « Dans notre secteur, nous pensons que les ventes de logements vont être durablement réduites, tandis que les besoins en nouveaux logements resteront objectivement élevés. »

Les membres de Build Europe pensent qu’au regard du scénario actuel, la construction de nouveaux logements va ralentir, voire sera temporairement stoppée par endroits, et que les ventes de logements vont se restreindre, tant du fait d’une baisse de la demande des consommateurs liée aux conséquences économiques, que de la réduction de l’offre liée aux retards pour l’obtention des permis de construire, et des difficultés d’approvisionnement – notamment transfrontalier. Il existe donc un risque élevé que cette épidémie mène à une récession économique, qui provoquera une baisse dans l’offre de logements. Selon Filiep Loosveldt, administrateur délégué de Build Europe, tous ces facteurs vont probablement aggraver la crise actuelle du logement en Europe, comme souligné dans le Manifesto de Build Europe.

Build Europe et ses membres sont inquiets des conséquences négatives de cette crise sanitaire mondiale sans précédent et sont soulagés de voir que la Commission européenne est déjà en train de prendre d’importantes mesures pour limiter l’impact de l’épidémie sur les entreprises, notamment en donnant plus de flexibilité aux autorités nationales dans l’application des règles liées aux aides d’Etat.

Parallèlement, Build Europe exhorte les institutions européennes et les autorités nationales à aller plus loin dans les mesures proposées pour venir en aide aux citoyens et aux entreprises, en prenant en compte les meilleures pratiques déjà mises en œuvre dans certains pays de l’Union européenne, telles qu’elles conduisent à :

  1. Assurer une trésorerie et des liquidités suffisantes pour les entreprises, les acquéreurs et les locataires ;
  2. Garantir la couverture des coûts du chômage temporaire ;
  3. Reporter, voire annuler partiellement, les paiements liés à la TVA, à la sécurité sociale et aux impôts sur les sociétés ;
  4. Soutenir les programmes d’aide à l’achat (help-to-buy) en Europe ;
  5. Inciter les fonds d’investissements à acheter des immeubles sur le marché privé, afin d’offrir des options abordables pour les locataires ; et
  6. Assurer que les administrations continuent de fournir leurs services de manière constante, en particulier pour les services liés à la construction, en continuant d’octroyer des permis de construire notamment en réduisant les consultations non essentielles afin de pallier la réduction des effectifs administratifs.

Selon Build Europe, des politiques efficaces de l’offre seront encore plus nécessaires pour réduire les coûts de production, afin de faire face au défi de la crise du logement abordable en Europe. Une politique de déflation règlementaire serait susceptible de créer une trajectoire satisfaisante et indispensable à l’amélioration du niveau de vie des citoyens européens.

Marc Pigeon déclare : « Nous espérons que les différentes autorités en Europe, en soutien de la demande, saisiront cette opportunité pour continuer à simplifier massivement les règlementations existantes et s’attaqueront aux obstacles qui empêchent la nécessaire construction de logements supplémentaires à prix abordables en Europe. »

Filiep Loosveldt ajoute : « Les promoteurs immobiliers sont à l’origine de toute la chaîne économique du logement, telles que les transactions foncières, les services architecturaux, l’ingénierie, la démolition, la construction, la commercialisation et l’entretien du parc immobilier. Afin d’éviter une récession économique, il est de la plus haute importance que les autorités publiques facilitent et encouragent l’octroi de permis de construire en Europe dans les jours et semaines à venir. »

Marc Pigeon conclut : « C’est lorsque nous agissons d’une seule et même voix pour soutenir le bien commun que nous réussissons le mieux : j’exhorte les institutions européennes et les gouvernements nationaux à agir sans délai et à prendre des mesures urgentes qui sont nécessaires pour éviter que l’Europe n’entre en récession. Nous sommes dans une période difficile, mais nous allons affronter cette tempête. Et pour demain, nous devons savoir compter sur la solidarité européenne pour financer l’ambitieuse politique du Green Deal qui permettra à chaque citoyen européen d’être logé selon ses aspirations et ses moyens. »

TELECHARGER